Viandes et légumes de Guillaume GONZALES

Publié le 31 Octobre 2013

Viandes et légumes de Guillaume GONZALES
Second roman publié chez un petit éditeur.
Polar français recommandé par les blogo copains ( action suspens, black novel notamment)
de quoi mettre l'eau à la bouche...

Galaad vient d'hériter d'un bar à strip-teases à Brou, petit bled d'Eure-et-Loir.

Travaillant dans le bâtiment, il n'est pas vraiment préparé à reprendre l'affaire, d'autant plus que son frère, à qui appartenait « viandes et légumes » (c'est le nom du bar) s'y est pris une balle dans la tête, qu'une de ses employées y a été découpée en morceaux et qu'une autre est dans le coma.

En se rendant sur place, il fait la connaissance de son principal concurrent, un petit malfrat local qui en a déjà profité pour débaucher ses strip-teaseuses et tente d'entrée de jeu de le racketter.

Mais que fait la police ?

Bah rien justement.

Têtu, Galaad va donc à son tour embaucher des gros bras pour se protéger et pouvoir rouvrir le bar...

 

En se fiant à ce bref résumé on pourrait se croire dans un roman noir sur la mafia mais ce serait sans compter sur le coté loufoque et décalé que l'auteur imprime à l'histoire. De la castagne et des mafieux oui, mais burlesques. Un ton détaché et des dialogues teintés d'humour pour pimenter le tout.

Hélas, l'humour de l'auteur ne m'a pas trop amusée (je l'ai trouvé un peu lourd) et l'histoire abracadabrante (surtout la fin) ne m'a pas emballée plus que ça.

J'y ai vu un petit roman sympathique, sans prétention et distrayant mais qui ne casse pas des briques.

Question de goût ou mauvais timing de lecture...??

 

Quelques extraits en vrac pour se faire une idée du style et avoir envie (ou non) de le lire:

 

"Si je me fie à ces deux derniers jours, le coin est pluvieux. Si je me fie à ma vision brouillée, les essuie-glaces ne fonctionnent plus."

*****

" - Sans vouloir vous vexer, je ne suis pas sûre que vous ayez l'étoffe du type qui réussira à s'imposer là où Arthur a échoué.

- Vous êtes effeuilleuse, qu'est-ce que vous y connaissez en étoffe ?

- En attendant pour le tact, c'est vous qui pouvez vous rhabiller..."

*****

" - Il ne m'a pas parlé du tout depuis des lustres.

- Depuis des lustres? Un lustre, ça fait quoi, cinq ans? (...) Décidément ton histoire de lustres ne nous éclaire pas beaucoup..."

*****

Au commissariat :

"Ses trois pauvres chicots, disséminés le long de ses gencives, me coupent l'appétit comme jamais la presse n'y parviendra. (...) Plutôt que de m'attirer l'ire du condé sans dents, je le laisse déblatérer..."

 

 

Publié aux éditions Kyklos.

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Violette 04/11/2013 09:26

ça a l'air lourd mais je crois que ça pourrait vraiment me plaire!

gridou 04/11/2013 11:45

Je peux te l'envoyer si tu veux :)

Pierre FAVEROLLE 03/11/2013 21:23

Mauvais timing de lecture je pense. Je respecte ton avis et te remercie pour le lien. BIZ

gridou 03/11/2013 21:55

Merci à toi de me l'avoir envoyé ;)

Claude LE NOCHER 31/10/2013 19:59

Ben là, ma Gridou, j'avoue que je ne comprends pas, toi d'habitude plus cohérente.
Tu cites quelques dialogues hilarants, que tu as retenus parce que drôles, mais bon c'est pas trop amusant, non. Personne n'a dit que c'était un chef d'œuvre, mais bien plus qu'un roman "distrayant", quand même. Et puis, l'histoire ne pouvait pas se situer entre la Porte de Bagnolet et la Porte des Lilas, eh eh...
Amitiés.

gridou 31/10/2013 21:45

Tu penses que la parisienne snobe le roman provincial??
J'espère que tu te trompes et que je ne suis pas en train de mal tourner.

J'ai mis ces exemples-là justement parce qu'ils ne m'ont pas amusée. J'ai bien senti qu'il fallait rire à cet endroit mais...

La Petite Souris 31/10/2013 18:30

moi dans le doute, je me fie à l'avis de ma copine !!! :)

gridou 31/10/2013 19:48

Je suis flattée. Surtout que tu prends mon parti malgré l'avis enthousiaste de 2 autres copains....