Balancé dans les cordes de Jérémie GUEZ

Publié le 23 Avril 2012

guez               WHAOU !!! J'ADORE !!!

 

Depuis le paradoxe du cerf-volant, j'ai un petit faible pour les boxeurs...Et comme j'ai aimé le précédent roman de Jerémie Guez (Paris la nuit), celui-ci est passé direct en haut de la pile de lecture. Il a forcé le passage sans complexe et je l'ai laissé faire, pour voir comment il allait se débrouiller. Il s'en est sorti haut la main.

 

Balancé dans les cordes, c'est l'histoire d'un jeune boxeur jusqu'ici resté dans le droit chemin, entre la salle de boxe et le garage de son oncle, malgré le milieu hostile, presque animal, dans lequel il a grandi. Les gars de la cité restent à distance respectueuse quand il se pointe. Chacun dans son coin. Pas d'embrouille. Jusqu'au jour où...Tony fait appel à un caïd qui le courtise pour régler un problème épineux. Tony met alors le doigt dans l'engrenage...

 

"Je me suis fait niquer. Désormais je marche avec eux."

 

En soi, l'histoire du type pris au piège des caïds n'est pas hyper originale, c'est une version plus moderne du pacte avec le diable. Ce qui fait la particularité de ce roman est plutôt dans l'écriture. Le style Guez: simple, clair, net, concis et précis.

Le roman est écrit à la 1ère personne, il utilise le langage de la rue, celui de la cité ("la tess"), on est dans la tête de Tony. Un mec bien. Terriblement attachant. Le genre de mec qui n'hésite pas à sauver les jeunes filles en détresse, spontanément. Le poing qui part un peu trop rapidement, mais qu'est ce qu'il pourrait faire d'autre, lui qui n'a appris qu'à donner et recevoir des coups?

Il y a une scène que j'ai trouvée particulièrement réussie, quand il est troublé par Clara, une fille qui lui plaît; elle lui prend la main. Il n'est tellement pas habitué à la tendresse, au contact physique (il n'aime pas qu'on le touche) qu'il reste complètement sonné par cette démonstration d'affection...Un passage émouvant où on sent enfin fondre la carapace qu'il s'est forgé.


Balancé dans les cordes, c'est aussi un portrait de la banlieue, rude, sans complaisance mais réaliste. D'autant plus crédible que le vocabulaire utilisé colle parfaitement au décor. Immersion totale garantie.


Pour un second roman, Jérémie Guez met la barre très haut. Le talent est déjà là. Il maîtrise parfaitement le travail d'écriture. D'ici quelques temps(en tout cas c'est ce que je lui souhaite), il maîtrisera aussi parfaitement la narration, se lancera dans des intrigues un peu plus complexes et deviendra un incontournable du polar noir, j'en suis persuadée !

 

 

L'avis des copains:

black novelpassion polarencore du noir

 


Ma 1ère contribution au challenge douce France avec un auteur français et une histoire qui se déroule à Paris et en banlieue.

region

Challenge-Douce-France-bis-copie

 


 

 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Guillome 11/06/2012 09:32


gros coup de coeur pour moi aussi. du talent, du talent, et encore du talent ! vivement son prochain !!!

gridou 11/06/2012 11:06



Tiens tiens...j'ai raté cet épisode chez toi...je vais passer faire un tour sur l'avenue alors...



Pierre FAVEROLLE 25/04/2012 19:04


Salut Gridou, un bien bel article pour un superbe roman. Juste pour te titiller, boxeur, ça s'écrit avec un u sinon ça fait chien. Amitiés

gridou 25/04/2012 19:21



ou slip ! (contrairement aux boxeUrs, je vise toujours en dessous de la ceinture..)



Violette 24/04/2012 10:43


tu as bien réussi à me tenter. Je note le nom de l'auteur!

gridou 24/04/2012 13:57



petite précision: c'est édité chez LA TENGO EDITIONS



La petite souris 24/04/2012 08:40


c'est vrai que tu es vieille !!! ^^ Aïeu !!! pas la tête !! Aïe !!!!

gridou 24/04/2012 13:56



parce que toi tu sais ce que ça veut dire "bsartek" ?????



La petite souris 23/04/2012 18:34


cela t'étonnera t'il si je te dis que je suis super content ( me voilà perché au lustre et je ne sais comment en redescendre) que tu aies aimé ce roman???? tu sais combien Jérémie Guez est un
auteur que j'adore et que je suis de près !! Pour infos ses deux romans ont vu leurs droits cinématogriques achetés; j'espere qu'il en sortira deux beaux films !

gridou 23/04/2012 18:44



Mais oui je sais !! Et je te remercie d avoir insisté pour me le faire découvrir...Il n'empêche que j'ai préféré celui-ci à Paris la nuit. Moins noir de chez noir.


Je dois être un peu vieille et hors du coup parce qu il y a certains mots que j'ai eu du mal à comprendre...