Delirium tremens de Ken BRUEN

Publié le 11 Mai 2012

bruen.jpg          YES !!!!

 

La flemme de pondre un résumé... Je vais laisser Jack Taylor raconter:

 

"Viré de la police pour avoir foutu sur la gueule d'un député. Des regrets? Aucun. Sauf de ne pas avoir cogné plus fort. Après ma mise à pied, j'avais progressivement glissé dans la spirale de l'enfer éthylique. Et je m'étais installé à Galway, détective privé et foireux dont les enquêtes avaient causé plus de dégâts que les crimes qu'elles devaient résoudre."

(extrait de la 1ère page de Toxic Blues, le second volet de la série Jack Taylor).

 

Delirium tremens c'est

              là où l'on rencontre Jack Taylor pour la 1ère fois

              une enquête qui passe au second plan

              un style ciselé, cynique et noir

                                    mais aussi très drôle

              et l'Irlande

 

Le roman est très centré sur le personnage de Jack, mal dans sa peau, mal dans sa vie. Un vrai "méchant cochon" (cf. Méchants cochons d'Andy Riley).


"Je soulevai le type par sa chemise. (...) et par dessus le garde fou. Que son poids l'entraîne dans le canal. (...)on entendit des hurlements dans l'eau. Elle dit:

- je crois qu'il ne sait pas nager.

- ça gêne quelqu'un?"

 

Un méchant cochon qui a un sens de la justice très personnel...mais qui a bon fond quand même.

 

J'ai déjà dit tout le bien que je pense de cet auteur au style inimitable pour le dramaturge et en effeuillant Baudelaire. Pour delirium tremens, c'est pareil. D'ailleurs j'aime tellement que j'ai attaqué direct le second volet de la série.

 

 

Pour la petite histoire:

J'ai eu la drôle de surprise de découvrir un paragraphe qui m'a semblé familier en lisant delirium tremens...Et pour cause ! J'avais déjà lu cette histoire du papa comptable qui quitte la maison avec ses 10 costumes et se jette sous un train... A moins que Cathy (l'amie de Jack Taylor) et Michael Shaw (le perso de en effeuillant Baudelaire) soient frère et soeur (et ce n'est pas le cas), on peut dire que Bruen a recyclé une bio de personnage. Amusant non?

 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

La petite souris 13/05/2012 10:20


simple, claire, sobre, tout est dit ! Il faut lire Ken Bruen ! bisou ma Gridou !

gridou 13/05/2012 12:59



C'est bien la 1ère fois qu'on me qualifie de "sobre" ! ha ha



Pierre FAVEROLLE 11/05/2012 20:49


Les R&B sont très différents. C'est la vie d'un commissariat, à la façon de 87ème district de Ed McBain. Les scenario sont impeccables (je ne les ai pas tous lus), et les personnages à
suivre. J'aime moins mais bon .... a toi d'essayer !

gridou 13/05/2012 13:00



Aïe...Mc Bain...encore un classique que je ne connais pas....Décidément, le monde du polar est très très vaste



Claude Le Nocher 11/05/2012 20:29


Ken Bruen et Jack Taylor, on les aime tels qu'ils sont. Qu'ajouter à tout cela, ma Gridou ? Sers-moi donc un autre whisky, fait soif ce soir, non ?


Amitiés.

gridou 11/05/2012 20:41



et une pinte de brune pour le faire glisser non?



Lystig 11/05/2012 12:10


j'ai déjà lu un Ken Bruen, un autre serait en voie (de recherche à la biblio)

gridou 11/05/2012 20:38



J'avais commencé en plein mlilieu de la série mais c'est pas mal de reprendre depuis le début pour mieux comprendre le personnage



Oncle Paul 11/05/2012 08:20


Bonjour Gridou


La flemme de pondre ? oui, pourquoi pas, Pâques est passé depuis assez de temps pour que l'oeuf ne soit plus frais. Je ne te reconnais plus Gridou, toi qui sait nous écrire de si belles envolées
!!!


Amitiés

gridou 11/05/2012 09:33



Oh mince !!! 


Je trouvais que ça collait bien avec Bruen qui recycle des paragraphes entiers. Et franchement je trouve son résumé est parfait. Je n'aurais pas fait mieux...


Mai oui, c'était une solution de facilité, c'est vrai...Désolée