DEMAIN, DEMAIN de Laurent MAFFRE (BD)

Publié le 20 Avril 2012

demain          J'AIME !

 

Voilà le genre d'album que j'affectionne depuis que je me suis mise à la BD. Un album témoignage, un documentaire sur papier. DEMAIN, DEMAIN, un titre plein de promesses reportées aux calendes grecques, tout comme ce relogement en HLM que la famille Saïfi attend.


Octobre 1962, Soraya et ses deux enfants arrivent à Paris pour rejoindre Kader, déjà installé. Ils ont quitté l'Algérie avec l'espoir d'une vie meilleure à Paris, du travail, de l'argent qui coule à flot, une grande maison...Enfin, c'est ce qu'on dit au pays, ce qu'écrivent à leur famille ceux qui y sont déjà, pour ne pas les inquiéter. Mais la vérité est beaucoup plus dure. La vérité, c'est que la vie pour les maghrébins venus travailler comme ouvriers en France dans le bâtiment ou à l'usine, ça se passe dans des bidonvilles aux portes de Paris. Des cabanes en tôle ondulée (interdiction de construire en dur), pas d'électricité, pas d'eau courante (une fontaine d'eau potable pour tout le monde).


Pour la famille Safiri, ce sera le bidonville de Nanterre, dit La folie. 21 hectares d'insalubrité. Des conditions de vie épouvantables et une liste d'attente interminable pour avoir droit à un logement décent.

 

De cette tranche de vie de la famille Safiri, on en apprend un peu plus sur le cette période trouble de l'après guerre d'Algérie mais aussi, de façon plus large, sur la vie des immigrés fraîchement débarqués et les difficultés qu'ils rencontrent au quotidien: comment faire des démarches administratives quand on ne parle pas français ou qu'on ne sait pas l'écrire?  Comment vit-on le mépris et le racisme au quotidien? Les violences policières? Comment soigner ses enfants quand on vit dans l'insalubrité?

 

Rien de bien réjouissant dans tout ça, pourtant le ton de l'album n'est pas du tout déprimant. Je ne sais trop d'où ça vient... Difficile de dire qu'il flotte un petit vent de nostalgie dans ces pages...qui pourrait regretter une époque si dure? C'est peut-être la solidarité et l'entraide qui règnent au sein du bidonville qui réchauffent un peu l'atmosphère et la rendent plus légère...

 

En tout cas, cette lecture s'est avérée fort agréable et instructive (l'album est basé sur le travail de Monique Hervo, qui vécut 12 ans au côté des familles du bidonville) et je la recommande vivement.

 

demain demain cabane

 

 

Merci à Babelio (encore!) et sa masse critique spéciale BD !!


Rédigé par gridou

Publié dans #BD- romans graphiques ...

Commenter cet article

Canel 22/04/2012 18:43


PS : merci d'avoir ajouté un extrait ! 

gridou 23/04/2012 16:35



de rien !!!  Je le fais toujours d habitude, là, j ai zappé donc merci à toi de me l avoir rappelé :)



Canel 22/04/2012 18:42


Ah, sympas les dessins.

Oncle Paul 21/04/2012 14:24


Bonjour Gridou


Deux mains pour le graphisme, deux mains pour l'écriture ! Ton auteur n'est pas manchot !


Bon, d'accord, je me retire sur la pointe des pieds...


Amitiés

gridou 22/04/2012 16:58



ta visite est toujours un plaisir mon oncle !



Mo' 21/04/2012 10:50


Je viens tout juste de le terminer ! Très bel album. Je pique ton lien pour l'insérer dans mon article


Je cherche d'autres ouvrages (BD forcément ^^) sur le même thème. J'ai lu "Les Mohamed" de Ruillier, je me suis noté "Octobre noir" de Daeninckx, mais j'ai du mal à trouver d'autres références.
Si tu en as... je les prends ;)

gridou 22/04/2012 16:57



Salut Mo' !


merci pour le lien (j ajouterai le tien dès que tu auras publié ton article). Tu sais comme je suis inculte en BD: non je n ai pas d autres références à te proposer mais si j'en trouve, je te
tiendrai au courant !


bizz



Canel 20/04/2012 23:00


Je note, je note, merci !... bien que le dessin me paraisse... gris ! 


Suis très souvent en harmonie avec tes goûts BD !

gridou 22/04/2012 16:56



Non ce n'est pas trop gris, c'est tout en noir et blanc . J'ai rajouté une image pour toi !


ça pourrait bien te plaire...en tout cas c'est le genre d histoire dont on n'entend pas parler dans les manuels scolaires...pas très glorieux...