Fakirs d'Antonin VARENNE

Publié le 13 Mai 2011

Fakirs.jpg      WHAOOOUUU !!!

 

Mr Varenne,


Je viens à peine de vous découvrir et déjà vous me giflez violemment, un sublime soufflet en pleine poire ! Quel drôle de monde fréquentez-vous pour distiller autant de noirceur ?

Alors effectivement on ne se connaît pas, mais je vais quand même me permettre de vous appeler Antonin, car quand on écrit un livre pareil, on y laisse forcément des petits bouts de soi. Et j'ai l'impression de commencer à vous connaître. Un peu.

A peine ai-je refermé "Fakirs", ce livre qui a remporté le Prix Michel Lebrun 2009, le Grand Prix du jury Sang d'encre 2009, ainsi que le prix du meilleur polar des lecteurs Points 2010 (rien que ça?!) que j'ai du mal à revenir à la réalité. Ma réalité est beaucoup plus simple et tranquille que la vôtre. Enfin je crois. On ne sait jamais quelle part de réalité et de fiction contient une oeuvre. Même si tout n'est que fiction, elle est inspirée, il y a des choses qui ne s'inventent pas. Vos personnages sont trop réels pour n'exister que dans votre imagination.

Guérin, ce flic mis au placard au service des suicides, je l'ai cru "normal" au début (je m'amuse à recenser les flics qui ne sont pas névrosés, ils sont rares) et puis très progressivement, je me suis rendue compte qu'il n'était pas seulement différent de ses collègues mais qu'il avait un sacré parcours...De quoi garder des séquelles, c'est sûr...Très malin d'avoir mis en épilogue un portrait des personnages principaux. Très bien placé. On apprend à les connaître, on croit tout savoir, mais on se rend compte que non, on ne savait pas tout. Vous avez raison, un être humain c'est complexe, les casseroles qu'on traîne derrière soi aiguillent les choix de vie. Tout est lié. Il n'y a pas de hasard, aucune coïncidence. Avouez Antonin, la grande théorie de Guérin, c'est la vôtre non?

Et les fakirs ? ça vient d'où cette histoire? Il y a vraiment des spectacles de ce genre qui existent? Oui, je sais, c'est anecdotique dans la vie du fakir Alan, mais certaines images sont assez marquantes pour les novices. drôle d'univers...

Je ne serais pas surprise qu'on vous reproche la complexité de l'intrigue...Je suis sûre que certains ne comprennent rien à l'histoire des trois personnages dans la voiture.  Je me trompe ? On ne t'a jamais dit ça? C'est sûr qu'il faut suivre mais ça ne m'a pas posé de problème parce que j'ai lu d'une traite les 200 dernières pages (les deux tiers du livre en fait!). Je n'ai pas eu le temps d'oublier de détails en cours de route...

Bien sûr, il faudrait aussi parler du grand John, l'homme des bois qui débarque à Paris avec son arc et ses flèches, Lambert l'adjoint docile de Guérin, l'ancien taulard et son chien...Mais bon, tu les connais déjà, tu les as créés.

Je ne voudrais pas abuser de ton temps, Antonin, et j'espère que tu es en train de nous écrire un autre petit bijou, bien sombre et intelligent dans la même veine que celui-ci. En attendant, j'ai "le mur, le Kabyle et le Marin" qui m'attend sur une étagère et tu peux-être sûr qu'il ne va pas y rester trop longtemps !

 

A très bientôt, 

ta nouvelle fan, Gridou.

 

 

 

Plus que quelques jours pour participer au concours "à vous de lire 2011" de babelio et rédiger votre critique sous forme de lettre à l'auteur !

 

Merci Pierre pour ce bon conseil de lecture ! 


Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

zarline 15/07/2011 11:19



Je tombe enfin sur ton billet (plus trop le temps de suivre en ce moment) et là, je me demande comment j'ai pu passer à ce point à côté de ce livre. J'ai franchement détesté et je ne me rappelle
même plus de l'épisode de la voiture. Comme quoi, les goûts et le couleurs



gridou 15/07/2011 11:59



Ha oui??


Moi j'ai abandonné 'un sur deux' de Steve Mosby, que tout le monde a adoré...


Mauvais timing...mauvaise période...pas d'affinité avec l'auteur...ça arrive ;)



Oncle Paul 16/05/2011 18:34



Bobjour Gridou


J'arrive en retard et le soufflé risque d'être retombé, mais je ne sais pas pourquoi depuis quelques jours ma messagerie n'en fait qu'à sa tête. Aujourd'hui lundi j'ai reçu des messages datant de
vendredi, samedi et dimanche !!!


Je constate toutefois que toi aussi tu aimes bien les métaphores culinaire : un soufflet en pleine poire!


Amitiés



gridou 16/05/2011 19:05



J'en connais d'autres...



Sophie 15/05/2011 15:18



Oh j'aime beaucoup ta lettre Gridou ! Bonne chance sur Babelio.


Ca fait un moment que je me tâte au sujet de ce livre car il m'a l'air bien spécial mais tu sais donner envie...



gridou 15/05/2011 15:27



bonjour Sophie et merci !


C'est un livre moins violent que ce que à quoi je m'attendais en tout cas.



One More Blog in the Ghetto 15/05/2011 10:12



Alors je te suggérerais, si tu ne l'a pas déjà lu, un livre datant de 1998, qui est ce que j'ai lu de mieux pour le moment cette année: "Ville noire ville blanche" de Richard
Price. Attention, c'est un pavé (plus de 600 pages) et bien qu'il soit paru dans la collection "domaine policier", en rien un polar. Juste un excellent livre. (au point qu'il y a
plusieurs semaines déjà que je tente d'écrire dessus sans réussir à rendre compte de façon satisfaisante de sa force...)


A lire pour tes vacances d'été, peut-être...



gridou 15/05/2011 10:56



Vendu ! Je l'ajoute à ma longue liste de lectures !



Bruno 14/05/2011 12:38



suis soufflé !! un excellent billet !! si avec ca tu gagnes pas le concours ( d'autant qu'en ce moment tu es plutôt en veine!) je me fais fakir !!!



gridou 14/05/2011 12:40



Fais attention Bruno, tu ne sais pas encore ce qui arrive aux fakirs...N'oublie pas de prendre des photos si c'est le cas, je pourrais en tirer un bon prix je pense...


Merci en tout cas