Jaguars de Sophie DI RICCI

Publié le 23 Novembre 2011

9791090478008 1 75                     Polar PUNK     explicit.jpg

 

Jon et Sam sont frangins et (uniques) membres d'un groupe punk. Ils ont sorti un album qui a eu son petit succès à l'époque mais depuis l'overdose de Jon, au beau milieu de la tournée, le duo a cessé toute activité "artistique" et vit du RMI dans un bled paumé. Ils rencontrent par hasard un drôle de type plein d'acné, qui se fait appeler Godzilla (parce qu'il est aussi laid que le monstre en question) et c'est parti pour l'aventure...

L'aventure en question, c'est Paris, mais pas le Paris des palaces, plutôt le Paris des squats et de la dope, un univers violent et sale.

Sam et Jon n'ont pas inventé la poudre (ils préfèrent se la mettre dans le nez - heu...désolée) et au premier abord, ils ne donnent pas trop envie de s'attarder. Et puis...l'écriture de Sophie Di Ricci aidant, on reste un peu pour connaître la suite, on est happé par l'histoire et on finit le bouquin d'une traite, sans même s'en rendre compte.

 

Est-ce que j'ai aimé ? Oui

Est-ce que c'est le livre de l'année?  Non, je pense pas. Cependant, certaines scènes risquent de me hanter longtemps et j'ai vraiment pris du plaisir à le lire. Un vrai bon bouquin.

Alors on l'offre à sa maman à Noël ? NON ! Surtout pas ! Enfin, ça dépend de l'ouverture d'esprit de la maman en question...

Bah pourquoi? Parce que Jon et Godzilla sont amants et que les scènes de sexe sont brutales et explicites. Elles peuvent heurter la sensibilité. Parce que le sang gicle partout et qu'il y a des scènes vraiment dégueulasses (avec du vomi).

Un livre gore alors? Non...parce que le ton n'en fait pas un roman noir, glauque. C'est...comment dire...punk .

Ça veut dire quoi, au juste, "un roman punk"?  ça veut dire que c'est trash mais c'est pas grave. C'est un autre univers, il s'y passe des trucs que le commun des mortels n'apprécie pas forcément...les vrais punks, ça ne les dérange pas.

Alors pour résumer ? la 4ème de couv' dit : "Un périple noir, baroque et décapant" ;moi j'aurais plutôt dit:  "noir, cradoque et déjanté"

 

 

Merci à Babelio pour son opération masse critique et à l'éditeur Moisson Rouge.

 

Prêt possible.

 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Ys 17/12/2011 23:02


J'aime beaucoup ton analyse, surtout "ça veut dire que c'est trash mais c'est pas grave", " je ne suis quand même pas fan du
vomi et des scènes de cul brutales (pas en même temps quand même ?), alors je ne suis pas sûre de le tenter...

gridou 19/12/2011 19:00



Décidément, comme je le disais dans un com' précédent, j ai été un très mauvais vendeur pour ce livre qui pourtant se lit tès bien...



Sharon 12/12/2011 16:42


Je n'ai pas vraiment envie de lire ce livre.

gridou 12/12/2011 16:54



J'ai très mal joué mon role sur ce coup là. Personne ne veut le lire..et pourtant moi j ai bien aimé...Je ne serai jamais agent littéraire :)



Vonnette 05/12/2011 00:06


Ben moi je passe mon tour...

gridou 08/12/2011 19:21



Décidément, j ai dû y aller un peu fort...Je n'ai convaincu personne ! :)



Pierre FAVEROLLE 23/11/2011 20:31


Salut Gridou, Ah la vache ! tu l'as lu avant moi !!!! Je l'ai acheté à sa sortie et je repousse sans arrêt car j'ai d'autres livres à lire avant ! J'attends ça avec impatience. Bonnes vacances !

gridou 23/11/2011 20:43



alors c'est chez toi que j ai vu un avis dithyrambique sur son 1er roman !!!


tu vas aimer je pense...(plus rien ne t'étonne!)



Oncle Paul 23/11/2011 17:07


Bonjour Gridou


Je suis comme Anne, je n'apprécie pas vraiment ce genre de livres. Et toi qui disais que la couverture Du château d'alcool était immonde ! JE ne te reconnais plus !

gridou 23/11/2011 17:17



Je suis victime de l'overBUG ! Je ne suis plus informée de l'arrivée de commentaires. C'est agaçant...


Effectivement, je ne suis pas sûre que tu adhères à celui-ci. J'ai entendu du bien de son 1er roman qui était assez dur aussi (je crois).


tu ne me reconnais plus?


Normal, je suis en train de me transformer:





bref, j'ai besoin de vacances...