La fête au Bouc de Mario Vargas Llosa

Publié le 14 Mars 2011

bouc          UN GRAND MOMENT DE LECTURE  !!!

 

Pendant plus de trente ans, le général Trujillo a contrôlé d'une main de fer Saint-Domingue (qui deviendra plus tard la République Dominicaine). Il accède au pouvoir en 1930 et sera assassiné en 1961.

C'est notamment son assassinat et la fin de la dictature que Mario Vargas Llosa a choisi de traiter sous forme de roman. Et il s'y prend tellement bien qu'on en ressort en ayant lu à la fois un roman historique et roman noir, et qu'on est tenu en haleine jusqu'au bout alors qu'on connaît déjà la fin ! Quel talent !

Le talent de méler les histoires, le talent de se mettre dans la peau de chacun des personnages (dont un dictateur sanguinaire), le talent de naviguer entre présent et passé sans jamais perdre le lecteur...

Plusieurs histoires sont menées en parallèle:

D'abord celle d'Urania, la fille d'un ancien fonctionnaire de Trujillo. Elle vit à New-York et revient après 35 ans, pour revoir son père à présent invalide, un légume en fauteuil qu'elle hait, on découvrira pourquoi au cours du récit. La confrontation entre ces deux personnages est d'une force incroyable.

Ensuite Trujillo lui-même. Vargas Llosa s'est mis dans la tête du dictateur vieillissant. Un mégalomane autoritaire dont les facultés physiques commencent à décliner. Il se méfie de tout le monde (y compris ses plus proches collaborateurs). Malgré les pressions politiques qui s'exercent (les Etats-unis veulent se débarrasser de lui), il refuse de quitter le pouvoir et ne partira que les armes à la main.

Et enfin, ceux qui organisent l'attentat qui liberera la Nation....

La présentation des personnages est un peu complexe au démarrage (et c'est là le seul reproche que je ferais). Ils sont nombreux, ont tous des noms composés et des surnoms; Un peu dur de s'y retrouver. Mais tout rentre assez vite dans l'ordre.

Contre toute attente, le point culminant n'est pas l'assassinat du Bouc (certains l'appellent aussi "le Bienfaiteur"). L'intérêt est plutôt de savoir qui est cet homme, ce qu'il a fait, ce qui se passe dans les coulisses du pouvoir (flatteries et trahisons en tout genre sont au rendez-vous) et comment arriver à rétablir une "démocratie" après ça (je mets un peu d'ironie dans le terme démocratie - ceux qui ont lu le livre comprendront)...

 

Merci à Biblio pour le prêt.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #romans

Commenter cet article

Ingannmic 15/03/2011 22:26



Voilà un auteur auquel je n'ai pas encore osé m'attaquer.


Par quel titre conseillerais-tu de commencer ?



gridou 16/03/2011 08:45



Parmi ceux que j'ai lus:


'tours et détours de la vilaine fille' - c'est la plus belle histoire d'amour que j'ai jamais lue (et je deteste tout ce qui est fleur bleue et gluant de romantisme)


'la fête au Bouc' en 2ème


J'en ai d'autres à lire, je te dirai au fur et à mesure ;)



pyrausta 15/03/2011 19:42



j'ai noté TOUT Margo Vargas Llosa..Au secours!!



gridou 16/03/2011 08:41



Et attends, je n'ai pas encore tout lu !!!



zarline 15/03/2011 11:55



Très tentant (je résiste rarement aux romans historiques de toutes façons ;-)) J'ai déjà noté cet auteur mais impossible de me rappeler pour quel titre. Cette fois, tout est consigné.



gridou 15/03/2011 12:23



Si c'était chez moi, tu avais dû noter 'tours et détours de la vilaine fille' qui m'a beaucoup plu aussi - mais c'est pas du tout le même genre.



Biblio 15/03/2011 05:30



De rien.



gridou 15/03/2011 09:57



Je te le renvoie vite. Désolée de l'avoir gardé si longtemps !



Richard 14/03/2011 19:51



C'est un plaisir, chère amie !!



gridou 14/03/2011 22:55