La reine des pommes de Chester HIMES

Publié le 29 Octobre 2011

 

himes                          Déception...

 

Grand prix de littérature policière en 1958

"salué par de nombreux écrivains français tels que Giono, Cocteau et Sartre"

Adapté au cinéma par Bill Duke en 1991 (rage in Harlem)

Adapté en BD par Wolinski en 1979.

Des avis positifs partout...

Bah alors? Qu'est ce qu'il s'est passé Gridou ?

- ... ??? ...

Je ne sais pas...Je n'ai pas accroché, pas réussi à me concentrer dessus, pas aimé le personnage principal Jackson. En l'occurrence, c'est lui la reine des pommes et non la ville de New York comme je le croyais au départ. (Pas lu la 4ème de couv'...).

L'histoire se passe à Harlem, quartier noir grouillant de malfrats sans scrupules. Jackson se retrouve embarqué dans une histoire bien trop grosse pour lui, dernier naïf honnête de la ville...

Les anti-héros, j'aime bien; à condition que ce ne soit pas TROP des losers. Jackson est carrément benêt, il se fait couillonner toutes les 2 minutes sans s'apercevoir de rien. Ca m'a agacée.

Et puis y'a le vocabulaire, langage argotique des années 60 (qui souffre de la traduction?) que j'ai eu du mal à toujours comprendre et qui a perturbé la fluidité de ma lecture.

 

ex: "Si l'on exceptait le halètement des remorqueurs touant les chalands d'ordures..." C'est un vrai mot ' touant' ou une coquille ???

 

Je suis passé à côté, je ne sais pas trop pourquoi... C'est un livre culte donc à chacun de se faire sa propre opinion. Les amateurs de burlesque et d'histoires un peu farfelues y trouveront leur compte. Les fans de romans noirs "à l'ancienne" aussi.

 

En tout cas je suis encore dans les temps pour ajouter cette lecture au challenge NY en littérature 2011...

Challenge-new-york-en-litterature---well-read-kid

 


 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Mic 19/04/2012 12:29


J'ai bien lu ton post, et cela va direct vers mes idées et mon jugement, car j'ai bien peur qu'actuellement on vende certains best-sellers (Musso, Levy ...) comme des sandwichs et je m'inquiète
du choix de cetains de nos lecteurs, mais chacun reste libre de lire ce qu'il a envie, bien sûr ! Car moi aussi j'ai des faiblesses littéraires inavouables.  Amitiés, MIC.

gridou 19/04/2012 19:19



bah finalement on est d accord en fait !  On a tous des petites faiblesses...mieux vaut lire un mauvais livre que ne pas lire du tout !


A bientot Mic



Mic 14/04/2012 11:03


Bonjour Gridou,


Il fut un temps j'avais voulu le lire, mais comme je ne trouvais pas l'édition folio, j'ai abandonné! excuse facile, j'en conviens!. Toutes les craintes que j'avais avant sa lecture se vérifie
bizarrement dans ton post, j'avais lu de nombreux papiers concernant cet écrivain et je restais toujours sur une impression un peu mitigé des impressions laissés par le journaliste, car je me
méfie personnellement beaucoup de la critique parisienne, lelle fonctionne souvent en réseau fermé  se donnant souvent le mot. C'est pour cela que je préfère et de loin  la littérature
populaire, elle réussit souvent à transmettre plus facilement les idées, les impressions aux lecteurs. Et quand je dis populaire je pense notamment à de grans écrivains comme Alexandre Dumas, Guy
de Maupassant ... Finalement j'ai eu raison de laisser tomber et surtout Gridou c'est pas parce que c'est un classique que c'est un bon livre, seuls les lecteurs ont le droit de juger comme tu
l'as fait si bien, çà m'énerve toujours quand je lis un blogueur s'excuser de ne pas avoir aimé,  avec des phrases "bateau" telles que: "Je suis certainement passé à côté" ou encore "je
n'étais pas très en forme ce jour-là", les livrres sont écrits pour les lecteurs, nous sommes les consommateurs, nous faisons travailler les éditeurs donc nous avons le droit de juger. Crois-moi
quand je me tape avec mes élèves de terminales un bouquin de Proust, je transpire autant que mes élèves ... Amitiés, MIC.

gridou 16/04/2012 20:54



Salut Mic,


Je suis contente que tu me soutiennes dans ma deception, ça me rassure, mais je ne suis pas completement d'accord avec toi.


Je m'excuse volontiers de ne pas avoir aimé un livre ou d'être passé à côté. Ecrire un livre (en entier),trouver un éditeur, et enfin avoir des tas de gens qui l'apprécient, c'est admirable. Je
ne me sens pas en position de dire "c'est de la merde". Pour un auteur comme Coben, qui pond autant de romans qu'une poule pond des oeufs, oui je me permets un petit coup de griffe, mais pour la
plupart des autres, je ne peux pas...Je trouve ça irrespectueux. Quand je n'aime pas, j'essaie d argumenter et de ne pas dégouter les autres.


De toute façon (et je pense que pour ça tu seras d'accord avec moi), tous les gouts sont dans la nature, y compris en littérature. On cherche tous des choses différentes dans un bouquin. Par
exemple, j'adore Virginie Despentes mais je comprends qu'on deteste son style brut et cru, agressif et percutant.


...et j ai abandonné du côté de chez Swann avant la 100ème page...


 



Pyrausta 04/11/2011 11:48



touer:faire avancer (un navire) en tirant sur
une chaîne immergée.chabler, charrier, haler, remorquer, tirer, traîner


pour le reste...j'avoue que je ne sais pas si je pourrai lire ce livre pour le challenge...tu ne m'enthousiasmes pas.






gridou 04/11/2011 13:05



c'est un classique que beaucoup de gens apprécient...(c'est tout ce que j ai trouvé pour le défendre...)



La petite souris 30/10/2011 17:17



salut ma Gridou ! nous devions faire une lecture commune de ce roman, mais faute de temps pour le lire dans un délais raisonnable, je n'ai pu me joindre à toi! Tu t'es donc lancée dans sa lecture
et tu en ressort  deçue ! je ne m'y attendais pas, vu que souvent on me donne ce roman comme un classique à lire absolument. Bon, je le lirai qd même quand j'aurai un peu de temps pour le
faire, ne serait ce que pour savoir si je ressort avec les mêmes impressions que toi, si ce n'est pas le cas ca sera interessant d'en discuter par la suite!  ;)



gridou 30/10/2011 17:57



bah oui pte souris, tu m'as lachée !!  hi hi je rigole


Ceci dit, je pense que tu pourrais l'aimer toi cette reine des pommes. Tu aimes bien les romans burlesques/grotesques il me semble. C'est le cas ici ! donc il n y a pas de raison pour que tu
n'aimes pas.


On le saura...au prochain épisode ;)



One More Blog in the Ghetto 30/10/2011 08:10


Hello Gridou. J'avoue que moi non plus, je n'ai pas gardé un souvenir impérissable de ce bouquin lu il y a un paquet d'années. Mais je pense qu'il doit aussi être envisagé sous une espèce de
perspective historique: un livre écrit par un black et qui parle de la condition des noirs à New York dans les années cinquante, ça ne "courait pas les rues". D'où son importance dans l'histoire du
polar, je crois. Amitiés


gridou 30/10/2011 17:54



Tu as sans doute raison. Il faut ressituer le contexte, c'était peut-être un livre très innovant à l'époque...