La soif primordiale de Pablo de Santis

Publié le 10 Mars 2012

soif        J'AIME...


Quand j'ai vu que newsbook proposait ce partenariat, j'ai lu le résumé en diagonal. Quelques mots ont retenu mon attention:

"Buenos Aires des années 50",  "journal où il travaille", "informateur" "témoin d'un meurtre".

Suffisant pour avoir envie de postuler.

La surprise, une fois le livre entre les mains, a été de lire sur la 4ème de couv':

"Pablo De Santis réinvente le mythe des vampires".

Mince !!! (je n'aime pas les histoires de vampires)

Et pourtant...J'ai vraiment bien aimé ce petit roman dont la première moitié n'a rien de surnaturelle.


On découvre le narrateur, un jeune homme tout à fait normal, qui passe de réparateur de machines à écrire dans un journal à responsable des mots croisés et de la rubrique ésotérique. Pour écrire ses articles, il commence à s'intéresser à l'occultisme, à aller voir des spectacles et des conférences. C'est justement lors d'un rassemblement de spécialistes qu'il rencontre la belle ("véritablement belle"! ) Luisa, hélas déjà fiancée. Durant la nuit, à l'hôtel qui regroupe dans lequel séjournent les participants, un meurtre est commis, qui scellera leurs destins à tous...


Je me suis longtemps demandé dans quelle catégorie classer ce livre, s'il fallait le considérer comme un polar ou non.

Même si l'on sait  qui a commis le meurtre, il y a quand même des questions qui se posent, qui emmèneront le narrateur, Santiago, à enquêter du côté des libraires et antiquaires, au sein d'une mystérieuse "société secrète" entachée de meurtres, à la recherche d'un livre piégé dont il faut ouvrir les pages dans un certain ordre sous peine de le voir s'enflammer.

Ensuite, il y a cette histoire d'immortalité...Ce qui finalement fait peut-être de la soif primordiale un polar...ésotérique...???

Peut importe l'étiquette qu'on lui colle. En tout cas, je me félicite de ne pas avoir lu la 4ème de couv' avant (je trouve le résumé qui y figure assez mauvais d'ailleurs), c'est un roman très prenant, court, et très agréable à lire.

 

J'ai aimé que l'intrigue se déroule au milieu des piles de livres poussiéreux (et comme on ressent l'amour de l'auteur pour les vieux livres!)

J'ai aimé l'histoire d'amour impossible de Luisa et Santiago (et oui! mon coeur de pierre s'est laissé attendrir...ça doit être spécifique aux auteurs d'Amérique du Sud - jusqu'ici les seuls qui parviennent à me toucher avec des histoires d'amour)

J'ai vraiment aimé la plume de l'auteur.

Plein de bonnes raisons pour tester non???

 

MERCI à Newsbook et aux éditions Métailié pour ce partenariat    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #romans

Commenter cet article

Guillaume 21/03/2012 15:02


j'avais vu ce livre sur le site de Métailié, la 4ème de couv me tentait bien. et un de plus sur ma liste. merci.

gridou 21/03/2012 21:11



Je peux même te le prêter si tu veux !



Lystig 20/03/2012 22:08


flûte, un "soiler" sur "le livre sans nom" !!! je ne savais pas qu'il y avait des vampires !

gridou 20/03/2012 22:27



Il me semblait avoir lu ça chez Richard...D'ailleurs je ne l'ai pas lu du coup :)



olive 20/03/2012 14:12


j'ai eu le même ressenti en lisant "Le livre sans nom", j'ai compris au milieu du livre qu'il s'agissait de vampires. Et je suis pas fan de Buffy.


Je garde le titre de côté


 

gridou 20/03/2012 22:26



Et pourtant t'as bien aimé le livre sans nom, n est ce pas?


Comme quoi, ça dépent de la façon dont c'est traité (et écrit).


Contente d'avoir de tes nouvelles Olive ! bizzz



Lystig 19/03/2012 20:59


why not ?


j'ai bien aimé Twilightet "les vestiges de l'aube" !!!!


mais ce nest pas le genre de littérature sur lequel je me jette !!!!

gridou 20/03/2012 09:20



Et bien moi je n'ai pas trop aimé les vestiges de l'aube justement. C'était trop "vampire" pour moi...là, l'auteur flirte tout juste avec la limite du surnaturel , c'est amplement suffisant pour
moi.



Theoma 14/03/2012 09:08


en effet ! plein de bonnes raisons !

gridou 19/03/2012 16:16



JE n'ai plus rien à ajouter alors...