Les feuilles mortes de THOMAS H.COOK

Publié le 11 Septembre 2012

couv35703290.jpg       Excellent !!!

 

Une petite famille heureuse. Normale. Eric tient un magasin de photos, sa femme est prof et leur fils, Keith, est un ado un peu renfermé mais sans histoire. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'au jour où...

La fille des voisins, une gamine de 8 ans, disparaît.

C'est Keith qui la gardait.

Il est le suspect numéro un. 

 Le petit grain de sable vient alors gripper l'engrenage, insidieusement.

 

Jusqu'ici la trame est assez classique. Des polars traitant de disparitions d'enfants, il y en a des milliers.

L'angoisse des parents, le temps qui presse, l'enquête qui piétine...déjà lu tout ça! (Et pas qu'une fois chez Coben d'ailleurs...)

Les feuilles mortes n'a rien à voir avec ce genre de thriller.

Les feuilles mortes est bien meilleur !! Parce que très bien écrit et parce que le narrateur est Eric, le père du suspect. Et ça,c'est hyper original.

 

Après la phase d'incrédulité, le doute commence à ronger Eric.

Il réalise qu'il ne partage plus rien avec son fils depuis des années, qu'il ne connaît pas/plus ce fils qui a grandi trop vite et s'est petit à petit renfermé dans son petit univers d'ado. Sans ami.

La pression monte d'un cran quand ses clients commencent à le regarder bizarrement.

Son instinct de père lui commande de défendre son fils et de croire en son innocence.

Mais... Eric ne sait pas, ne sait plus.

Et si son fils avait quelque chose à voir avec cette disparition?

Et si sa femme, Meredith, avait des choses à cacher ??

Eric doute, de tout, de tout le monde.

 

Ce roman aurait pu s'appeler "l'ombre d'un doute" (mais c'était déjà pris).

L'intérêt ne réside pas dans la résolution de l'enquête (d'ailleurs la fin est un peu abrupte - ça peut gêner les lecteurs habitués aux structures "classiques". Pas moi.) mais dans le chemin que va parcourir Eric tout au long du roman. Ses doutes vont lui ouvrir les yeux et lui permettre de réaliser à quel point il est passé toute sa vie à côté des choses sans les voir. Combien il a été "passif", comme le lui reproche sa femme. Et combien son propre passé est trouble.

 

Ce roman est un excellent portrait de père en plein désarroi, mais aussi une performance d'écriture. Plus de 200 pages de doute sans redondance, tout en maintenant la tension et le suspens. Du haut niveau littéraire, bien construit mais très facile à aborder.

(J'aime particulièrement les auteurs qui font croire que l'écriture est un exercice facile, qui tendent au maximum vers la simplicité tout en travaillant une structure complexe avec des retour dans le passé).

 

Si un jour vous rencontrez quelqu'un qui prétend que le polar est de la sous-littérature envoyez-lui un exemplaire des feuilles mortes (en pleine tête bien sûr! pas par la poste...).

 

Les blogo copains aussi ont aimés - et m'ont convaincue de le lire :

Canel ( qui n'a pas apprécié le dénouement "mais peu importe")

Claude le Nocher (qui trouve que c'est un "roman fascinant")

Pierre F. ("un chef d oeuvre", qui l'offre à tous ses amis et a lu tous les autres Cook tellement il est fan)

One more blog in the ghetto (qui le qualifie de "brillamment construit")

Yan - encore du noir ( qui le trouve "d'une rare acuité")

Jean-Marc (promis j'ai pas copié même si on a presque un paragraphe en commun!)

 

Oncle Paul ( heu...en fait non, il ne l'a pas lu) 

 

 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Vonnette 06/10/2012 14:21


Tu peux lire "Les liens du sang" et "Les leçons du mal"... mais je les trouve un peu en retrait en comparaison "des feuilles mortes" qui reste mon chouchou, mais paraît-il que son dernier que je
n'ai pas encore lu est très bon : "Au lieu-dit Noir-Etang".


C'était mes conseils du samedi après-midi

gridou 10/10/2012 09:34



d accord, je note - mais y a du monde avant sur la liste ;)


Merci Vonette !!



Vonnette 04/10/2012 20:02


Un auteur que j'aime beaucoup, et j'ai lu dès sa sortie "Les feuilles mortes", je reprends le titre de ton billet : "Excellent" que dire de plus...

gridou 06/10/2012 11:55



Merci !


t'en as lu d autres?


des titres à me recommander??



Jérôme Jukal 29/09/2012 15:09


Un roman que je viens juste de lire... Bizarrement, je suis mitigé.


C'est un excellent roman, sûrement. Un traîtement sensible et original qui pose cette question lancinante qu'évoque Jean-Marc un peu plus haut. Malheureusement, j'ai eu l'impression qu'il
n'allait pas assez en profondeur, l'impression qu'il tenait là un sujet beaucoup plus vaste, qu'il n'a fait que l'effleurer, même si c'est particulièrement bien effleuré. Cette impression de
rester en surface est peut-être due à une volonté de jouer sur la pudeur des sentiments du père, je ne sais pas.


Quant à la fin, elle m'a semblée inutile, déplacée, mais je ne lui reprocherai pas d'avoir essayer de conclure. Pour moi, la conclusion ne s'imposait pas.


La façon dont il a traité la narration, alternant les souvenirs et un retour en arrière est en tout cas très intéressante.

gridou 02/10/2012 09:44



Intéressant...


moi je nai pas trouvé que le sujet était juste effleuré. Je suis vraiment rentrée dans l'histoire et j'ai sentie la tension monter. Mais quand un bouquin est tellement encensé sur a toile, on est
souvent déçu à sa leture (enin moi, ça m arrive tout le temps!)



Sophie 25/09/2012 19:49


entièrement d'accord! j'ai beaucoup aimé! un auteur de talent décidément!

gridou 26/09/2012 22:51



oui je me souviens que tu as beaucoup aimé son dernier. Du coup je l'ai noté dans un coin de ma tête...



Violette 23/09/2012 22:01


mais cet auteur connaît un succès fou ! il faut que je me jette sur un de ses livres!

gridou 26/09/2012 22:51



Je ne peux que te conseiller celui-ci...