Les quatre fleuves de BAUDOIN / VARGAS - BD

Publié le 29 Novembre 2010

baudoinRoman graphique bavard !

 

Je connaissais Baudoin de nom mais je n'avais jamais rien lu de lui. Son dessin ne m'attirait pas. Tout en noir et blanc, des traits larges et de nombreuses ombres.

               

baudoin2

Cet album est un peu différent des autres puisqu'il s'agit là d'une collaboration entre un écrivain (Fred Vargas - connue pour ses polars) et un dessinateur (Baudoin - connu pour ses BD alternatives).  Leurs deux univers se mélangent pour donner un album très surprenant.

Très surprenante d'abord, la quantité de texte. Là , on sent la patte de l'écrivain!

Le terme roman graphique est particulièrement adapté ici. On oscille index-copie-2.jpg vraiment entre les deux genres.

Les codes de la BD sont bouleversés. Dès la première page. Au lieu d' avoir un dessin    du personnage en pied, on a son visage et une description en texte de ses vêtements.  Et ça continue comme ça tout le long avec des "mise en page" très intéressantes. Parfois que du dessin. Parfois de très long textes qui permettent de bien développer le scénario.                                                                                    

baudoin6

Scénario qui tient bien la route d'ailleurs. On retrouve le commissaire Adamsberg (personnage récurrent chez Vargas) qui mène l'enquête. Un meurtre. Des marques suspectes sur la cuisse du mort et un tueur en série qui rôde...

Le dénouement est un peu rapide mais j'ai quand même été happée par l'histoire et les personnages.


 

 

Une belle découverte et un dessinateur dont je vais tester les autres facettes prochainement.

 

Un autre album Baudoin/Vargas (le marchand d'éponges) est commenté par Richard sur son blog polar noir et blanc  et chez Claude le Nocher.

 

Pour en savoir plus sur l'univers de Baudoin: son site ici.

 


Rédigé par gridou

Publié dans #BD- romans graphiques ...

Commenter cet article

Claude Le Nocher 29/11/2010 20:30



Salut Gridou... deux / trois impressions, comme souvent...


La "manière" de Baudouin est complémentaire de l'auteur, sous forme de roman graphique. Donc, les personnages parfois un peu "désincarnés" de Fred Vargas prennent
ainsi une silhouette, une âme plus humaine.


Le dénouement ("un peu rapide", dis-tu) n'a jamais été le soucis principal de Fed Vargas. Seules les ambiances noires, les personnages insolites et les mystères
constituent le corps de ses romans.


La diversité de la BD polar, c'est un peu ce qui m'a amené à m'intéresser au sujet. Elle n'est pas neuve (j'en parlerai moi-même bientôt), pas toujours de qualité
graphique supérieure (faut pas déconner, y a des merdes), mais elle exprime cette "sombritude" (en français : noirceur diffuse) que nous aimons bien.


Assez de discours, maintenant : Lisons !


Amitiés.



gridou 29/11/2010 20:42



On voit que tu commences à te sentir chez toi, tu es de plus en plus bavard (et tant mieux) !


Je n'ai lu qu'un seul livre de Vargas que je n'ai pas aimé donc j'ai du mal à faire une généralité sur ses persos et intrigues. Je te fais confiance sur ce point.


Quant à la diversité de la BD...effectivement il y a des merdes graphiques et scénaristiques - c'est souvent à ce niveau que je suis déçue; parfois les albums sont trop courts et l'intrigue n'a
pas le temps de se mettre en place. Là au moins, ce n'est pas le cas.


Je m'initie aux mangas en ce moment. Prochaine BD : quartier lointain de...hum...un auteur japonais dont je n'arrive pas à retenir le nom


à très bientôt...



zarline 29/11/2010 10:55



Je ne suis pas vraiment dans une période polar mais je trouve le mélange entre roman et BD vraiment intéressant. Je note pour plus tard.



gridou 29/11/2010 10:59



Moi j'ai du mal à sortir de la période polar !


Je lis des BD depuis peu et je suis surprise de voir tous les styles qui existent...