Passage du désir de Dominique SYLVAIN

Publié le 30 Avril 2011

dsylvain.jpg                         J'AIME !


Désolée pour tous ceux qui auraient été dirigés vers cette page en croyant tomber sur un magasin de sextoys...C'est juste un titre de livre (un polar) et le passage du désir désigne un passage pavé qui se trouve dans le 10ème arrondissement de Paris (pas loin de la rue de fidélité et de la rue de paradis). Mais quelque soit la façon d'arriver chez moi, tout le monde est le bienvenu !


Avec "passage du désir", Dominique Sylvain donne naissance à 2 enquêtrices très mal assorties Ingrid Diesel et Lola Jost. Un couple tout à fait improbable mais qui fonctionne très bien.

 Lola a pris sa retraite de commissaire de façon un peu précipitée, suite à la mort de son ancien co-équipier. Celui-ci est mort dans des conditions qui resteront mystérieuses pour le lecteur, toujours est-il que Lola a été très affectée par son décès. Elle a plaqué son boulot (qu'elle adorait pourtant) du jour au lendemain et occupe ses journées "à puzzler" avec un petit verre à la main. La cinquantaine bien tassée, un physique plus proche de la baleine (c'est elle qui le dit) que de la nymphette, elle garde cependant tous ces esprits et quand un ancien collègue vient lui demander de l'aide pour élucider un meurtre qui a eu lieu à deux pas de chez elle, elle n'hésite pas très longtemps (un petit peu quand même) avant d'apporter son aide. Surtout que son ami Maxime, qui tient le resto d'à côté (sa cantine) est l'employeur de la jeune victime...Et Ingrid Diesel dans tout ça? et bien elle masse Maxime et s'intéresse de très près à tout ce qui lui arrive. Tout à fait à l'opposé de Lola, cette américaine, grande, blonde, athlétique, amoureuse transie, n'a rien d'un flic mais elle veut aider. Elle va donc convaincre Lola de mener l'enquête en parallèle et voici notre drôle de couple formé pour élucider un meurtre avec mutilation.

Voici une intrigue parisienne qui aurait pu tout aussi bien se dérouler dans un petit village. Tout le monde se connaît, habite le 10ème, dans un petit triangle de rues. Quelques infos récoltées chez le coiffeur, d'autres chez le psy, le libraire ou au bar du coin pour arriver à élucider un mystère plutôt bien ficelé, auquel s'ajoute l'argent disparu d'un braquage et le passé trouble de plusieurs protagonistes.

J'ai trouvé plutôt originale la façon dont Dominique Sylvain situe son histoire en jouant sur le cliché de Paris. La grande ville sombre et impersonnelle devient tout à coup très conviviale, avec sa vie de quartier. Les voisins deviennent la famille.

Le style est drôle, parsemé de petites phrases qui continuent à résonner après lecture: "le prince venait de perdre Shéhérazade et ne savait plus quoi foutre de ses mille et une nuits". Dominique Sylvain aime les mots, les expressions (qu'Ingrid, en bonne américaine déforme constamment), les citations, elle jongle tellement bien avec tout ça qu'on se retrouve embarqué dans son petit univers sans comprendre comment.

Le couple mal assorti Ingrid / Lola est bien trouvé. Leurs petites chamailleries et différences de culture font bien avancer l'intrigue et apporte pas mal de crédibilité au récit.

Bref, un moment de lecture très agréable mais pas un grand polar quand même. Pour moi, l'intrigue s'essouffle un peu vers la fin. La résolution complète du mystère est un peu "scolaire". Tous les fils sont dénoués un à un, jusqu'à ce qu'on soit bien sûr que plus aucune ombre ne continue à obscurcir le tableau...tout ça est un petit peu trop méticuleux à mon goût.

Ceci dit, je suis très contente d'avoir découvert cette auteur dont j'ai envie de découvrir d'autres livres, notamment "guerre sale", le dernier paru dans lequel on retrouve Ingrid et Lola !

 

Prix des lectrices ELLE 2005.


Ce livre a fait l'objet d'une lecture commune avec Bruno de Passion polar: son avis ici !

C'était un défi lancé par notre ami Richard, que je remercie au passage...

 

 

NB: Je verrai bien Balasko dans le rôle de Lola Jost, non ?

 


 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Sharon 06/05/2011 21:02



Encore une auteur que je ne connais pas et que j'ai très envie de découvrir.



gridou 07/05/2011 19:46



Sympa d'avoir des femmes enquetrices...ça change un peu  sans pour autant que ce soient des James Bond girls hyper sexy et sportives !



Oncle Paul 02/05/2011 19:12



Bonjour Gridou


Après Passage du désir, ta prochaine chronique est consacrée à Sextoy de Jan Thirion ?


Amitiés et dis-toi bien que je ne suis pas venu par hasard, mais sciemment alléché par ton titre



gridou 02/05/2011 20:48



heu...oui...


hasard du calendrier ou besoin pressant d'augmenter le nb de visiteurs...???


j'ai aussi "baise-moi" dans ma liste



Ingannmic 01/05/2011 17:36



Euuuuuhhhh, non, j'y suis arrivée en tapant "puzzler" !!



gridou 02/05/2011 10:57



ha ha ! Après vérification des stats' du blog, personne n'est arrivé par hasard sur "passage du désir".


Par contre quelqu'un a attéri chez moi en tapant "bd cochonne" dans google...pas sûr qu'il/elle ait trouvé son bonheur...



Ingannmic 01/05/2011 11:18



Coucou,


J'aime beaucoup l'intro de ta critique !


Bon dimanche..



gridou 01/05/2011 11:31



ha oui ? C'est comme ça que tu es arrivée toi aussi ?



guillome 30/04/2011 20:47



balasko évidemment ! j'ai lu ce livre y'a un p'tit bout de temps ! j'ai continué avec d'autres aventures de ce duo improbable ;) @ +



gridou 30/04/2011 20:53



Lesquelles ? Je veux des noms !!!