Seul le silence de R.J.ELLORY

Publié le 11 Décembre 2010

ellory.jpg                         J'AIME !!!

De très nombreux billets positifs sont déjà parus sur ce bouquin; j'avais prévu de les citer mais il y en a trop et j'ai peur d'oublier du monde. C'était donc a priori un choix de lecture sans risque !

Il s'agit effectivement d'un livre d'une grande qualité, qu'il est difficile de classer. Un polar certes, mais pas dans le sens classique du terme (enquête, flic...). De nombreuses morts jalonnent la vie du narrateur, mais le rythme auquel se déroulent les évènements est assez lent. Lenteur due tout simplement au fait que l'histoire se déroule au rythme d'une vie, celle du narrateur, qui n'a que 12 ans quand l'histoire démarre, la quarantaine à la fin.

Je me suis demandée si 'seul le silence' était un hommage à l'excellent  'les marécages' de Joe Lansdale (commenté ici il y a peu - suivez le lien !)...Quelques similitudes troublantes sur :

la narration (narrateur de 12 ans qui grandit au cours de l'histoire),

l'époque ( années 30-40 )

le lieu ( petite ville en Géorgie pour l'un et au Texas pour l'autre),

le contexte (racisme, relents de KKK)

la forme (l'enquête est secondaire voir inexistante, beaucoup de culpabilité du narrateur qui a découvert un corps et prend l'affaire comme une histoire personnelle).

Il y a une dédicace à Truman Capote en début de livre mais rien sur Lansdale....

Beaucoup de ressemblances, certes, mais aussi une différence de taille ( je ne parle pas du nombre de pages, même s'il est vrai qu'on passe du simple au double entre les deux ouvrages). Le style d'Ellory est beaucoup plus "bavard".  Beaucoup de descriptions, de détails sur les états d'âme du narrateur - ce qui le rend particulièrement attachant, mais aussi ces rêves et cauchemars, ses écrits, tout y est raconté en détails...

Et c'est là le seul petit bémol que je trouve à signaler, l'écriture est parfois trop descriptive, et j'ai un peu "décroché" sur certains passages.

Exemple:

"Le soleil, haut et effronté, élément familier du paysage de Géorgie, blanchissait le ciel comme de l'eau dans une détrempe à l'oeuf, lui-même étant le jaune entier et sans tache, tandis que l'air était blanc, léger et raréfié."

 

Un goût tout à fait personnel ( je préfère les styles concis) et  j'espère ne pas décourager les futurs lecteurs. C'est un très bon livre qu'il est difficile de lâcher et on ne découvre le meurtrier que dans les toutes dernières pages.

 

L'exemplaire que j'ai lu est un livre voyageur (Bookcrossing.com). Il va donc reprendre son envol quelque part . Si quelqu'un est intéressé, et prêt à jouer le jeu (j'y tiens), il suffit de me contacter par comm' ou MP. 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Dominique 23/08/2013 15:53

Un peu ennuyeux et je n'en suis qu'à la moitié... Beaucoup de redites. La phrase sur la détrempe à l'œuf je m'en rappelle car je me suis demandé ce que c'était que la détrempe à l'œuf...
Des agacements : un serial killer de fillettes dans le village et ils laissent leurs petites filles seules sur les routes pour aller à l'école... la maman ne ferme même pas la porte de sa chambre au verrou quand elle reçoit son amant, alors que son fils a l'habitude d'entrer dans sa chambre sans frapper (curieuse habitude). Mais courage, je vais le finir, ce bouquin, malgré les longueurs et les redites.

gridou 25/08/2013 18:19

Du coup j'ai relu l'article (qui date de plus 2 ans) et il ne correspond pas au souvenir que j'ai gardé. Il est bien plus enthousiaste!
Il me reste le souvenir d'un rythme très lent et d'un style un peu trop ampoulé. D'ailleurs je n'ai pas lu d'autres Ellory depuis...
Effectivement ça vaut le coup de le lire en entier, parce que le rythme s'accélère et le suspens augmente vers la fin .

Nico 15/04/2011 21:55



J'ai bien aimé ce roman, bien qu'un peu ennuyeux... la plume est belle et c'est vrai qu'on passer un bon moment de lecture.



gridou 16/04/2011 10:29



ça fait un petit moment que je l'ai lu et je commence déjà à l'oublier...mauvais signe...



Pierre FAVEROLLE 13/12/2010 10:20



Salut Gridou, Excellent choix de lecture pour un excellent bouquin. A mon avis, c'est le meilleur Ellory traduit à ce jour.



gridou 13/12/2010 11:02



J'ai relu ton article, tu parles aussi des marécages...


Je vais attendre un peu pour lire les autres. De toute façon, j'ai déjà quelques projets - doux euphémisme! - de lecture sous le coude



Paul Maugendre 13/12/2010 09:51



Bonjour


J'ai en instance de lecture Les Anonymes. Je crois que je vais le sortir de ma PAL et découvrir cet auteur dont on dit beaucoup de bien, incessamment sous peu.


Amitiés



gridou 13/12/2010 09:59



bonjour,


j ai vu des avis plus mitigés sur 'les anonymes'. Mais je suis impatiente d'avoir ton avis :)



Biblio 11/12/2010 21:06



Ne me tentes pas !!


Non je pensais plutot (si tu ne l'as pas lu !) a (roulements de tambour !!!) "le chant du bourreau " de Norman Mailer. Livre que j'ai beaucoup aimé.



gridou 12/12/2010 11:40



Jamais lu et jamais entendu parlé !


VENDU !