Tours et détours de la vilaine fille - Mario VARGAS LLOSA

Publié le 18 Janvier 2011

tour                 EXCELLENT  - J'ADOOOORE  !!!      

A quoi s'attendre avec un tel titre?  Qui est donc cette vilaine fille ? Voici les questions que je me posais avant d'entamer cette lecture recommandée par Richard, qui est un aficionado de Vargas Llosa. Aucune idée...J'ai juste fait confiance et foncé tête baissée.

 

Ricardo est ce qu'on appelle un "bon garçon". Sincère, honnête, fidèle à lui-même. Il a des plaisirs simples. Son ambition dans la vie ? Vivre à Paris.

A 15 ans, il tombe "amoureux comme une bête"  (c'est lui qui le dit) de Lucy. Elle est mystérieuse, a des choses à cacher. Elle aussi rêve de quitter le Pérou mais ses ambitions sont tout autre. Courir le monde, rencontrer un homme riche et puissant sans s'attacher, être libre.

 Il la perdra de vue mais ne l'oubliera pas. Le hasard les pousse à nouveau l'un vers l'autre quelques années plus tard, à Paris cette fois. Elle a changé d'identité, s'est engagée politiquement. De nouveau Ricardo tente sa chance et la poursuit de ses assiduités. Va t'elle succomber à ses ardeurs cette fois ? Pas du tout ! "ce que tu peux être fleur bleue, Ricardito, à me sortir pareilles cucuteries !". Cette vie qu'il lui propose, quel ennui, quelle médiocrité! Jamais elle ne pourra aimer quelqu'un comme lui! Etre sa maitresse, oui . Sa femme, jamais. Mais cet amour fou, Ricardo ne peut s'en défaire.  Il essaie de l'oublier, de se plonger dans son travail, ses amitiés...En vain. Toute leur vie ces deux-là ne cesseront de se perdre et se retrouver d'un continent à l'autre.

 

Au delà de l'histoire d'amour fou, car il s'agit bien d'un amour FOU, Vargas Llosa nous décrit l'histoire du Pérou (qui revient comme un leitmotiv sur le demi-siècle que dure le roman),  la vie à Paris dans les années 60, la communauté hippie à Londres dans les années 70, la vie d'interprète, mais aussi l'exil et le déracinement. Une telle richesse sans jamais se perdre dans les détails ni ennuyer le lecteur, sans jamais tomber dans le romantisme exacerbé ou la mièvrerie! 

Étonnante cette construction en chapitres qui découpent la vie du narrateur en différentes ères.  A chaque chapitre une époque, une vie différente, un ami qui a beaucoup compté et par lequel Ricardo retrouve la vilaine fille...

Quelle maîtrise, quel talent !

 

Encore merci, Richard, pour le conseil.

Et merci , Philippine, pour le prêt; je repasse faire des tours et détours dans ta bibli très prochainement !




Rédigé par gridou

Publié dans #romans

Commenter cet article

Pyrausta 25/01/2011 22:07



il va falloir patienter un peu ...mais tu es tellement enthousiaste que tu m'as convaincue



gridou 26/01/2011 18:40



c'était le but ! Tu me flattes...



Pyrausta 23/01/2011 23:00



je viens de le retenir à la mediatheque...



gridou 24/01/2011 09:02



Génial ! Tu ne PEUX pas être déçue, c'est un livre vraiment génial (je n'en démords pas)



Oncle Paul 20/01/2011 16:33



Il ne te reste plus qu'à me donner ton adresse et puis voilà



gridou 20/01/2011 16:35



Oui c'est prévu mais en message privé !



Oncle Paul 20/01/2011 15:04



Bonjour Gridou, comme je te l'avais dit dans un précédent message, j'ai


Qui a tué Palomino Molero? de Vargas Llosa. Roman écrit en 1986 et réédité chez Folio en 1989 N°2035. Si tu veux je peux te l'envoyer.


Amitiés



gridou 20/01/2011 16:28



contre toute attente, et après petite vérification,  il n'est pas dispo dans ma bibli...Donc oui! avec plaisir même !


 



Richard 19/01/2011 13:04



Bonjour Gridou,


Très très content que tu aies apprécié cette lecture ! Ça me fait bien plaisir de partager cette passion pour un auteur extraordinaire !


Tu veux un peu de politique? Avec le retour de Duvalier en Haïti, je te conseille "La fête au bouc" ... Un portrait de dictateur saisissant, une histoire passionnante, une écriture puissante !


Et comme Pivot l'a déjà fait, si tu n'aimes pas ce livre ... je te le rembourse !!!!


Amitiés !



gridou 19/01/2011 15:23



Il me semblait bien que tu m'avais conseillé un 2ème titre. J'avais oublié ce que c 'était...


Il me reste à découvrir Garcia Marquez (entre autre) pour poursuivre ma découverte des auteurs d'Amérique du Sud. Pour le moment Allende et Vargas Llosa sont 2 gros coups de coeur, aucune raison
de ne pas continuer sur ma lancée.


à très bientôt Richard !