Toxic blues de Ken BRUEN

Publié le 16 Mai 2012

Bruen_toxic_blues_G-copie-1.jpg         2ème volet des aventures de Jack Taylor

 

On a laissé Jack en partance pour Londres à la fin de delirium tremens...le voici de retour à Galway.

Jean délavé, cuir noir et coke en poche (ça c'est nouveau).

A peine arrivé, un job se présente à lui: découvrir qui assassine des Tinkers (clan de nomades irlandais). La police ne semble pas s'en soucier et ne voit pas d'un très bon oeil que Jack s'en mêle.

Pas que la police d'ailleurs...Pas le temps de démarrer l'enquête qu'il se fait péter le nez et les dents.

Ceci dit, Jack n'est pas très pressé de se mettre au boulot. Il est bien trop occupé à écumer les bars, gérer sa vie sentimentale compliquée (Ann, Kiki, Laura...) et faire remplacer ses dents.

Nous voici arrivé à la moitié du livre et l'enquête n'a pas démarré, Jack n'a toujours pas levé le petit doigt pour interroger qui que ce soit...

 

Ce volet est moins drôle (que le précédent et que ce que j'ai déjà lu de Bruen). Je n'y ai pas retrouvé l'humour cynique que j'aime tant chez Bruen. Par contre, j'ai été en immersion dans la vie de Jack, comme une petite souris (salut Bruno!) qui assiste sans être vue à la descente en chute libre de son héros.

Beuverie, gueule de bois, trou noir, solitude et désespoir...Le tout parsemé de citations et de références musicales...

Dur à encaisser...

L'Irlande est aussi un des personnages du récit. Les traditions qui foutent le camp, les projets immobiliers qui gâchent le paysage et les tinkers, ces gitans irlandais rejetés par la population...C'est aussi tout ça Toxic blues.

 

L'avis de Pierre, très enthousiaste, est ici: clic.

 

En ce qui me concerne, je serai plus nuancée...Je dirai plutôt que Toxic blues est un maillon important de la chaîne (pour qui a prévu de se plonger dans les aventures de Jack Taylor) mais je ne le recommanderai pas en lecture individuelle. L'enquête est plus que jamais secondaire, les citations et références musicales sont un peu trop présentes à mon goût, et Jack est vraiment trop déprimant.


D'ailleurs, pour éviter qu'il ne m'entraîne dans sa chute irrémédiable, je continue ma découverte de Bruen avec London Boulevard, un roman qui ne fait pas partie de la série...

 


 

 

 

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

dasola 05/11/2012 21:49


Bonsoir, j'ai lu toute la série des "Jack Taylor" avec beaucoup de plaisir. Je suis contente que les éditions Fayard prennent le relais pour la publication des enquêtes de JT car Gallimard avait
décidé d'arrêter. Bonne soirée.

gridou 07/11/2012 15:33



Je n'ai lu que les 1er tomes pour le moment mais je pense poursuivre. J'adore ce ton cynique!


Un nouvel opus vient de sortir je crois...



Jean-Marc Laherrère 21/05/2012 10:35


jack taylor c'est plus noir que la Guiness. Mon conseil pour la plongée dans Ken Bruen, alterner : Un Taylor pour l'amertume et la noirceur, un R&B pour rigoler, et hop on recommence.

gridou 21/05/2012 11:53



Je n'ai pas encore testé R&B mais j'ai frolé l'overdose de Bruen en en lisant 3 d'affilé...



Violette 19/05/2012 17:42


encore un auteur que je ne connais pas !

gridou 21/05/2012 11:52



Personnellement je l'ai découvert il y a peu grace aux blogo-copains et c'est un excellent auteur de polars, qui se lit vite et bien et que je te recommande vivement !



Pierre FAVEROLLE 16/05/2012 21:17


Salut Grisou, Effectivement, à partir de Toxic Blues, Jack va s'enfoncer. Le ton va devenir plus noir, à l'image des regrets de l'auteur devant les changements de son quartier natal. Ton article
est très bien vu, très bien écrit, très bien ressenti. Merci pour le lien au passage. Et ... London Boulevard est génial aussi mais pas beaucoup plus gai. BIZ

gridou 21/05/2012 11:46



Salut Pierre,


tu sais que tu m'appelles systématiquement GriSou au lieu de Gridou? C'est marrant. Tu veux me donner un nouveau surnom ou tu as des gros doigts qui se trompent de touche ? hi hi!


En tout cas merci du compliment, tu as su me flatter 



Claude LE NOCHER 16/05/2012 17:05


Tu décris très bien cet épisode avec ses aspects glauques, ma chère Gridou.


"London Boulevard" est un des Ken Bruen que je recommande fortement.


Amitiés.

gridou 21/05/2012 11:42



oui c'était bien (fini mais pas encore rédigé l'article) mais j'aurais encore plus apprécié si je n'en était pas à mon 3ème Bruen d'affilé en 15 jours.