Le paradoxe du cerf-volant de Philippe GEORGET

Publié le 28 Mai 2011

cerfvolant     Conquise...

 

Tous les copains bloggeurs sont unanimes: ce bouquin est excellent.

Moi la boxe...à part Rocky vu à la TV quand j'avais 12 ans...je n'y connais rien et je redoutais un peu de tomber sur de longues séquences de combats incompréhensibles. Mais j'ai choisi de faire confiance aux copinautes et j'ai bien fait .

Et même, j'avoue avoir un peu craqué pour le petit boxeur .


Tout d'abord, ce n'est pas un livre sur la boxe mais bien un polar, un vrai de vrai bien ficelé d'ailleurs !

Le personnage principal, Pierre, est boxeur; il a 27 ans, pas loin d'une retraite à laquelle il n'a pas envie de penser. Il travaille à mi-temps dans un petit bar de quartier. Rien à se reprocher. "Normal le mec" comme disait Coluche. Son meilleur ami est un réfugié politique d'ex-Yougoslavie. Il a connu la guerre et n'aime pas en parler. Ce qui arrange Pierre, qui préfère aussi éviter de parler de son enfance douloureuse d'orphelin.

Et puis tout se complique...et Pierre se retrouve embarqué dans une histoire bien trop grosse pour lui, à laquelle il ne comprend rien.


Ce qui est très fort, c'est d'arriver à ficeler un polar quasiment sans flic. Des flics, il y en a; mais la véritable enquête, c'est Pierre qui la mène. Les infos viennent à lui au gré des rencontres qu' il va faire par hasard ou provoquer, le puzzle va se mettre en place petit à petit et ainsi, Georget évite de façon très habile de nous servir le sempiternel flic sans peur et sans reproche qu'on voit partout, tout en restant crédible.


Ensuite, le personnage de Pierre est vraiment touchant. C'est un type à l'enfance malheureuse, qui a perdu ses parents et sa soeur de façon tragique, il est très seul et s'accroche à la boxe comme à une bouée de sauvetage.  "J'ai grandi sans aide et je me suis fait tout seul, à la force de mes petits poings". Parfois il se laisse rattraper par son mal être et boit jusqu'à finir "KO, la tête dans le caniveau et le plastron taché de vomissures". Malgré ça, c'est un mec bien. Sincère, fidèle et droit.

Au fur et à mesure qu'on avance dans le livre, on va en découvrir davantage sur lui et son passé. C'est un peu la 2ème enquête qui s'imbrique parfaitement dans la 1ère.


Je ne peux que recommander très vivement cet excellent roman, original dans la forme, parfaitement maitrisé du point de vue de la narration, qui traite aussi du conflit serbo-croate (de façon très claire) et que j'ai littéralement dévoré !

 

 

Merci à Pierre pour le prêt .

Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Sharon 03/06/2011 19:22



Si tu souhaites découvrir Olivier Adam, je te conseillerai de commencer par A l'abri de rien ou par Falaises, qui sont, à mes yeux, ces deux meilleurs romans.



gridou 03/06/2011 19:30



Merci du tuyau ! Je note...



Sharon 01/06/2011 10:46



Je prends note...J'ai lu l'an dernier deux romans qui se passaient dans le milieu de la boxe, un policier Mister Boxe d'Eddie Muller (une réussite) et Poids léger d'Olivier Adam.



gridou 01/06/2011 11:21



Je plaisantais quand j'ai écrit que je ne connaissais que Rocky. C'est vrai que je n'y connais rien mais j'aime bien l'ambiance des entrainements et des vestiaires etc...et là, c'est vrai le
personnage principal est très attachant.


Je n'ai jamais testé Olivier Adam mais j'ai pas mal entendu parler de lui, il faudrait que je m'y mette. Je l'ajoute à mon pense bête !



Bruno 30/05/2011 23:05



arf' il est dans ma pile! il est dans ma pile !! faut juste que j'arrive à l'attraper !!!! en attendant que d'éloges je lis sur ce roman!!



gridou 31/05/2011 09:25



Mets-toi sur la pointe des pieds s'il le faut mais attrappe-le vite !!!  ça va te plaire, j'en suis sûre !



Pierre FAVEROLLE 29/05/2011 12:20



Salut Gridou, de rien pour le prêt, c'est pour la bonne cause. Je suis heureux que tu aies aimé cet auteur qui va devenir un grand, je le sens ! Amitiés. Pierre



gridou 29/05/2011 13:31



J'aurais aimé qu 'il y ait une suite au cerf-volant tellement je n'avais pas envie de quitter Pierre...mais c'est peu probable...



Oncle Paul 29/05/2011 11:04



Bonjour Gridou


Je savais, du moins je pressentais que tu serais conquise par ce roman et cet auteur à suivre. En effet pas trop de descriptions techniques sur la boxe, et l'on peut suivre les entrainements
ainsi que le combat comme si cela était diffusé à la télé sans même en connaître les rudiments. Et le conflit serbo-croate est expliqué sans parti pris, ce qui nous change. Amitiés



gridou 29/05/2011 12:15



Ce qui est pas mal dans le combat, c'est qu'on suit plus la tactique que la technique.


Tu commences à bien connaître mes goûts ;)