Patients de Grand Corps Malade

Publié le 15 Octobre 2012

patient  "La vie c'est gratuit je vais me resservir et tu devrais faire pareil"

 

Grand corps malade. Un grand type aux yeux très clair qui fait du slam. Je connais ce nom depuis quelques années, vaguement entendu le son monocorde de sa voix grave mais pas cherché à en savoir plus.

Puis je découvre la couv' de ce bouquin...

Idée reçue n°1 (pendant quelques secondes): encore un chanteur qui se prend pour un auteur.

Mais très vite: non, Grand corps Malade n'est pas un chanteur, il fait du slam (de la poésie déclamée), il écrit lui-même ses textes, manie les mots et leur rythme.

Il est auteur.

Grand Corps Malade...Patients...Je n'avais pas réalisé que derrière ce nom de scène se cachait une histoire de handicap, de maladie ou d'accident.

Idée reçue n°2 (à peine une fraction de seconde): encore un qui surfe sur la vague du handicap et du succès d'intouchable.

Pour cette idée reçue-là, je me mettrai des baffes...

Déjà l'expression est malheureuse: surfer, il en rêve sûrement, mais il ne peut pas.

Ensuite, s'il existe une "mode du handicap" et  bien tant mieux ! Il est grand temps qu'on arrête de planquer la poussière sous le tapis et qu'on en parle non?

Idée reçue n°3 (celle-là je ne l'ai pas eue mais d'autres l'auront pour moi): encore une autobio pour faire pleurer dans les chaumières.

Rassurez-vous tout de suite, Fabien (je préfère l'appeler par son prénom ) n'est pas du genre à s'apitoyer sur son sort et se morfondre.

S'il l'a fait, c'était en privé et il n'en parle pas. Il se livre ici avec beaucoup de pudeur.

Tout juste s'il évoque son accident. Quelques lignes, pour situer les choses. Très brièvement. "Je suis devenu "tétraplégique incomplet" suite à un plongeon trop à pic dans une piscine pas assez remplie."

Tout juste s'il évoque sa vie d'avant (20 ans et sportif, une petite amie, on n'en saura pas plus et on n'en n'a pas besoin).

Tout juste s'il évoque les visites de ses proches. On saura juste qu'il est bien entouré.

L'essentiel est ailleurs. Dans la vie quotidienne d'un tétraplégique en centre de rééducation.

Avec des mots très simples, un style très concis, il raconte avec précision les gestes du quotidien. Tous ceux qu'il ne peut plus faire et qu'on fait pour lui.

Et puis surtout (parce qu'il ne ramène pas tout à lui et son malheur), il nous parle de ceux qu'il rencontre, avec qui il créé des liens. La plupart sont des jeunes comme lui, qui ont vu leur vie basculer brutalement. Alors ça vanne, ça raconte des blagues sur les handicapés, "ça torpille dans tous les sens, avec la petite dose de cynisme supplémentaire liée à notre situation."

Du cynisme et de l'humour, il en a pas mal.

Du recul, il en a un gros paquet.

Mais pas d'aigreur. Jamais.

Il aime la vie et tout est positif: "chaque petit moment banal, je suis capable d'en profiter."

On pourrait presque lui reprocher de ne pas mettre assez de sentiment, d'être trop froid mais c'est justement cette distance et cette maturité qui font toute la force du récit.

 

Il dit:

"C'est jamais inintéressant de prendre une bonne claque sur ses propres idées reçues."

non c'était pas inintéressant...loin de là...

 

J'ai vraiment été très touchée par ce roman, par la justesse des mots et la pudeur de l'auteur.

Et j'ai envie que tout le monde le lise !


Rédigé par gridou

Publié dans #romans

Commenter cet article

Karine 14/10/2013 21:15

Coucou !
J'ai lu ce livre en fin d'année dernière , je l'avais acheté pour l'offrir mais j'ai triché et lu avant ! Trop tentant !
Je suis à l'école d'aide-soignant , on a un exposé libre à présenter sur un thème de notre choix (tiré d'article , citation , maladie ...) en relation avec notre futur métier . J'ai tout de suite eu envie de le partager . Il nous en apprend tellement !!
Je ne sais pas si je saurai captiver mon auditoir comme Grand Corps Malade ou même comme toi qui en parle si bien , Gridou , mais je pense que les émotions y seront ! Là est mon objectif .
J'avais déjà largement fait sa promotion , mais ce n'est pas encore fini !
Karine.

gridou 15/10/2013 17:51

Bonjour,

"Patient" comme support d'exposé dans une école d'aide-soignant? Super idée! Justement parce qu'il décrit de façon très objective le travail des soignants et le ressenti du patient. Quiconque a déjà été patient dans un hôpital peut se reconnaitre un peu dans ce témoignage (en ce qui concerne la froideur de certains (médecins), la gentillesse et l'humanité d'autres).
Curieusement (comme quoi les préjugés sont tenaces!) je n'ai pas été tentée de lire d'autres livres de témoignage de malades, et pourtant il y a en a un paquet des bouquins sur la maladie et le handicap, basés sur des témoignages personnels.
Pour le moment je me contente de celui-là et j'en fais ma référence...
Bon exposé! ( si t'as envie de repasser raconter comment ça s'est passé n'hésite pas...)

Dandelion 19/03/2013 00:20


Un artiste qui a tellement compté dans mon parcours...


En mettant en lumière un art nouveau, le slam, Grand Corps Malade, au delà de nous donner du plaisir avec quelques-uns de ses textes qui sont de purs bijoux, a surtout permis à des milliers de
gens d'exorciser un manque, en osant prendre la plume et enfin exprimer en mot et sans complexe, ce qu'ils avaient sur le coeur.


Grâce à Patients, l'on connaît un peu mieux l'homme et la difficile épreuve qu'il a traversée.


J'ai moi aussi tenté de lui rendre hommage pour cette rencontre essentielle...


http://blowawaydandelion.blogspot.fr/2013/03/patients-de-grand-corps-malade.html

gridou 19/03/2013 17:12



Décidément, le temps passe et les commentaires continuent d'arriver concernant ce livre...


Je m'en réjouis. Franchement. J'espère que le bouche à oreille continuera longtemps comme ça et qu'il rencontrera tout le succès qu'il mérite.


En tout cas, pour moi, le souvenir de cette lecture est encore très vivace.


Tellement sincère et bouleversant.



philippe 02/01/2013 12:01


Je viens moi aussi de finir ce livre, un vrai moment de douceur et de courage. L'auteur à réussi, malgrès la tristesse du sujet, à faire un beau livre qui se lit bien et facilement sans de
noirceur ! A lire !


 

gridou 02/01/2013 14:06



Bonjour Philippe,


c'est un des livres les plus marquants que j'ai lu cette année et celui que j'ai le plus recommandé à des proches ces derniers temps...


On verra ce qu'il en reste dans quelques mois, quand je ferai mon bilan annuel ( que je fais à la date d 'anniveraire du blog et non en fin d'année)


 


et puisque c'est de circonstance: bonne année !



Sophie 08/11/2012 21:34


très bon article qui donne vraiment envie de découvrir ce livre! je serais totalement passée à côté!

gridou 08/11/2012 22:44



Merci ! C'est gentil :)


J'espère le retrouver sur ton blog prochainement alors...



La petite souris 20/10/2012 11:07


j'ignorai que Grand corps malade avait écrit un bouquin ! Il y a quelques années il était venu dans mon collège rencontrer des élèves, l'expérience avait été particulièrement riche, pour les
élèves, et pour les adultes qui les accompagnaient! En tout cas un sacré bonhomme que ce chanteur écrivain ! bisou

gridou 20/10/2012 21:33



Mais c'est tout nouveau, ça vient de sortir ! (peut-être même que ce n'est pas encore sorti - je l'ai eu par masse critique et dévoré sitôt reçu - en 2 fois!!).


M'étonne pas que ça ait été une rencontre intéressante...Il est tellement positif et serein...