Les violents de l'automne de Philippe GEORGET

Publié le 29 Juin 2012

automne              J'AIME !

 

Après L'été tous les chats s'ennuient, Georget passe à l'automne et nous embarque dans une nouvelle aventure de l'inspecteur Sebag, le flic "normal".

Quelques mois seulement se sont écoulés depuis que nous avons fait connaissance avec Gilles Sebag. Les vacances sont finies et la reprise est un peu dure. Gilles accompagne sa fille à l'enterrement d'un copain de classe. Accident de scooter...C'est d'autant plus dur pour lui qu'il a fini par céder et en offrir un à son fils quelques semaines auparavant.

Avant d'être flic, Gilles est père et mari; ses préoccupations du quotidien sont celles de monsieur tout le monde. Rentrer tôt du boulot, passer du temps avec sa famille, faire du sport...

Mais il lui arrive aussi d'être confronté à des affaires de meurtres qui sortent de l'ordinaire. Comme celle de ce vieux monsieur apparemment sans histoire assassiné d'une balle dans la tête dans son salon. L'inscription OAS peinte sur la porte est le seul indice dont disposent les enquêteurs. C'est en s'intéressant de plus près à la communauté pied noire de la région et en fouillant dans le passé algérien de la victime que l'enquête pourra avancer...

De l'histoire de la guerre d'Algérie, je ne connais pas grand chose. Tout comme les enquêteurs d'ailleurs. Les grands lignes: le retour en France des pieds noirs après l'indépendance, les sigles FLN et OAS, sans trop savoir à quoi ils correspondent...une sale guerre aux méthodes peu glorieuses...

Désormais j'y vois un peu plus clair, j'ai appris plein de choses et sous plusieurs angles.


J'aime quand l'intrigue d'un polar trouve ses racines dans l'Histoire ( d'ailleurs je ne digère l'Histoire que quand elle est diluée dans la fiction).

J'aime quand le travail des enquêteurs est un peu laborieux: pas d'indice évident, une enquête de proximité, du porte à porte, des journées à passer des coups de fil. Un travail réaliste quoi...

J'aime quand il y a des tensions dans l'équipe et une évolution des personnages.

J'aime quand le style de l'auteur est fluide et agréable à lire.

J'aime les violents de l'automne pour toutes ces raisons.

 

J'ai hâte de retrouver Gilles en hiver et en été !


 Un roman 100% pays catalan qui contibue à la fois au challenge douce France et au challenge des régions

 region

Challenge-Douce-France-bis-copie 



Rédigé par gridou

Publié dans #noir et polar

Commenter cet article

Lystig 06/07/2012 21:56


si j'y retourne, je ferai bien attention !!!

gridou 07/07/2012 10:30



OK!



Lystig 05/07/2012 21:32


j'aurais pu les trouver dans ces magasins, ils ont un rayon où les auteurs locaux sont mis en avant !

gridou 06/07/2012 17:03



Je crois qu'il est habite là-bas effectivement



Pyrausta 05/07/2012 16:42


en lisant les comms , j'ai la reponse à ma question 

gridou 06/07/2012 17:02



Il y a aussi l'excellent paradoxe du cerf volant - un unitaire - pour découvrir Georget



Pyrausta 05/07/2012 16:41


As tu lu Djebel de Gilles Vincent? Le noyau de l'intrigue est l'Algérie justement. Et non je ne l'ai pas encore lu mais c'est en projet.


Tu me tentes mais je tique un peu.Comment peut on , quand on est flic, vouloir rentrer tot? On est bien en France! 


Cela dit comme j'aime à peu pres les memes choses que toi pour le genre, je vais noter.Y a t il un livre à lire avant celui là? J'aime suivre , quand je peux,l'evolution des personnages pas à
pas, livre apres livre.

gridou 06/07/2012 17:01



Non je n'ai pas lu grand chose sur la guerre d algérie - j'avais beaucoup aimé le mur, le marin et le kabyle d'Antonin VARENNE


l'été tous les chats s'ennuient pour démarrer la série avce l inspecteur Sebag



Lystig 05/07/2012 13:41


quand je suis en vacances, je traîne toujours dans les rayons "bouquins" des supermarchés (j'évite généralement les librairies, où je risque de me perdre pendant
toute une journée !), mais je n'ai pas souvenir avoir vu cet auteur dans les rayonnages (ni à Intermarché à Elne, ni à Auchan à Perpignan, où sont mis en avant les auteurs locaux !)

gridou 05/07/2012 15:25



Sans doute parce que ce n'est pas un auteur de supermarché ! 


Plus sérieusement, son 1er ("l'été tous les chats s'ennuient" vient de sortir en format poche (pocket) mais les 2 autres sont édités chez Jigal, qui n'est pas une édition assez distribuée pour
être en vente partout je pense. Il n'a écrit que 3 romans pour le moment et ne figure pas en tête de gondole - d'où ma promo obstinée pour le faire découvrir !